Création de mon Entreprise : Mes 7 Erreurs

Voici mes 7 erreurs commises lors de la création de mon entreprise :

 

Je ne connais aucun entrepreneur, aucun chef d’entreprise qui a créé sa première entreprise sans commettre une seule erreur. Est-ce que cela est réellement problématique ? Bonne nouvelle : pas du tout. En effet, ses erreurs sont une source d’apprentissage et de progression absolument considérable.

J’ai créé ma première entreprise en 2017 et j’ai commis un certain nombre d’erreurs dès les premières semaines. J’aimerai partager avec vous certaines d’entre elles. J’en ai retenu 7 qui me paraissent essentielles :

 

1- L’IMPATIENCE

 

Lorsque nous créons notre entreprise, nous avons envie d’aller vite, que cela soit rapide. Nous voulons démarrer immédiatement notre activité. Nous ne souhaitons pas attendre. Nous sommes remplis d’énergie, d’espoir et de motivation. Certaines activités peuvent être démarrer après quelques clics sur Internet. Mais dans beaucoup de cas, il faudra plusieurs semaines ou plusieurs mois avant de pouvoir démarrer son activité et générer ses premiers euros de chiffre d’affaires.

Cette impatience peut rapidement nous gagner, nous envahir et nous faire perdre notre vision sur le long terme. Certaines actions ou démarches (surtout administratives) peuvent prendre plusieurs semaines : que ce soit pour trouver des financements ou rencontrer des futurs investisseurs. Certains délais échappent à notre contrôle et le planning dérive.

 

Comment rester serein et maintenir le cap ?

 

Il faut garder en mémoire qu’une création d’entreprise prend toujours plus de temps, plus d’efforts et plus d’argent qu’il n’était prévu au départ.

 

C’est ainsi …. C’est un processus…

 

Pour ma part, j’avais fixé une date butoir pour l’ouverture de mon entreprise. Cette date correspondait à une phase ascendante (pleine période) pour mon secteur d’activité et je ne voulais pas rater cette date afin de profiter de la pleine période pour démarrer dans de bonnes conditions. J’ai donc opté pour des solutions plus rapide en terme de temps mais qui ont eu un coût financier. Aujourd’hui avec du recul, je m’aperçois qu’il aurait été plus judicieux d’attendre quelques semaines de plus et ainsi faire des économies.

 

Votre planning ou votre plan d’action ne doit pas vous faire agir avec impulsivité.

 

Mon conseil n°1 :

Analyser la situation sous différents angles

Quelle incidence sur le chiffre d’affaires ?

Garder une vision sur le moyen et long terme

 

2- FAIRE CONFIANCE

 

Il y a toujours certaines parties que nous ne maîtrisons pas en tant que chef d’entreprise. Pour ma part, c’était la comptabilité. Aujourd’hui, je me suis formée et j’ai de meilleures notions dans ce domaine (juste assez pour vérifier et échanger avec mon expert comptable 🙂 ).

Lorsque vous sous-traitez les prestations que vous ne maîtrisez pas, vos interlocuteurs vous paraîtront comme des experts. Ils utiliseront des termes techniques dans leur secteur. Vous aurez donc tendance avoir confiance et à penser que ce sous-traitant est parfaitement qualifié pour cette tâche. Grosse Erreur…

Pour la petite histoire, mon expert comptable est très bien. Cependant, j’ai découvert des procédés plus simples et plus connectés (21ème siècle) qui correspondent mieux à mon fonctionnement.

 

Mon conseil n°2 :

Veillez à vous documenter sur les tâches que vous souhaitez sous-traiter : en lisant 2 livres sur le sujet donné, vous en connaîtrez autant si ce n’est plus que votre interlocuteur

Préparez votre entretien avec votre futur sous-traitant et posez lui 2 ou 3 questions pertinentes

Cela ne prendra que quelques heures de préparation avec le potentiel de vous faire économiser des centaines voire milliers d’euros

 

3- NE PAS METTRE EN CONCURRENCE

 

Mettre en concurrence est la base de la base pour tous les domaines de votre vie. Il est essentiel de réaliser plusieurs devis et de mettre en concurrence les différentes entreprises.

Veuillez vous renseigner sur les références de ces entreprises. Vous pouvez également prendre contact avec la chambre des métiers (CMA) ou la CCI afin d’obtenir leurs avis et leurs conseils sur votre problématique. 

Chercher le maximum d’informations pour avoir une vue globale et ainsi faire le meilleur choix.

Gardez une vision sur le long terme.

 

J’avoue : je n’ai pas commis cette erreur mais je constate qu’elle est récurrente et il me paraissait important de la mettre dans la liste.

 

Mon conseil n°3 :

Réaliser plusieurs devis

Obtenir les références de ces entreprises

Contacter la chambre des métiers ou la CCI

 

 

4- NE PAS AVOIR DE VISION CLAIRE SUR LE MODELE D’ENTREPRISE

 

Quel type d’entreprise souhaitez-vous avoir ? Par cette question, je souhaite vous sensibiliser sur le fait qu’il existe plusieurs types, plusieurs modèles d’entreprise.

Enfin pour moi, il y en a deux :

La première : Vous vous créez un job et vous travaillez pour cette entreprise. Cette entreprise ne peux pas vivre sans vous. Si vous vous absenter, l’entreprise s’effondre.

La deuxième : Vous créez un système (un business) et vous gérez celui-ci. Vous managez l’entreprise mais vous ne travaillez pas pour elle. C’est votre entreprise qui est à votre service et non l’inverse.

 

C’est une notion très intéressante. Je l’ai découverte via la lecture de quelques livres et de nombreuses recherches sur Internet mais malheureusement c’était après avoir débuté les démarches pour créer mon entreprise. Du coup cette notion, je ne l’ai pas intégré dans mon business model et c’est bien dommage.

Tout n’est pas figé. Maintenant, il est de mon devoir de modifier mon modèle d’entreprise. Je lis des livres sur ce sujet ou j’écoute des livres audios. Je vous ferai part de mes découvertes lors de prochains articles.

J’aimerais vous éviter cette erreur. Travaillez réellement sur le type d’entreprise que vous souhaitez mettre en place. Souhaitez-vous réellement travailler 50 ou 60 heures par semaine en étant jamais réellement déconnecter même pendant vos vacances (si vous prenez des vacances) ou bien souhaitez-vous mettre en place un système semi-automatisé ou automatisé qui vous génère suffisamment de revenus et vous permet d’avoir plus de temps pour vous, votre famille, vos passions, etc…

Pour aller plus loin, je vous conseille la Bible sur ce domaine. C’est réellement un livre très documenté et rempli de références. C’est un VRAI GUIDE pour tous les créateurs d’entreprises, pour changer sa vision sur l’entreprise et sur la manière de la diriger. Il s’agit de Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland. 

 

Vous pouvez télécharger gratuitement un extrait du livre en cliquant ici 

 

Voici une vidéo d’Olivier Roland détaillant ces 3 principes :

 

Mon conseil n°4 :

Lire des livres de références sur la gestion d’entreprise au 21e siècle 

Livre conseillé : Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland (lien Amazon EUR 25,00)

Si vous souhaitez une liste de livres : rendez-vous sur le blog « Des livres pour changer de vie » d’Olivier Roland (oui encore lui… 🙂 ). Vous y trouverez une liste impressionnante de livres pour tous les domaines de votre vie avec de très bons résumés.

 

 

5- NE PAS TRAVAILLER SUR LES PERSONAS

 

J’ai déjà décrit les personas dans mon article L’Etude de Marché. Je vous invite à le consulter. Il s’agit d’un personnage fictif créé par le marketing pour analyser le comportement d’un client ou d’un prospect.

Nous devons comprendre qui sera notre client idéal puis nous focaliser sur ce type de client afin d’éviter de nous disperser.

 

A trop vouloir plaire à tout le monde, nous n’allons plaire à personne. Travailler sur nos personas va nous permettre de mieux communiquer et de toucher nos prospects. Ils auront le sentiment d’être compris.

 

Voici une vidéo explicative :

 

Mon conseil n°5 :

Créer un ou deux personas

Travaillez votre stratégie marketing

 

 

6- SE DISPERSER SUR PLUSIEURS OFFRES OU SERVICES

 

Cela est un peu en rapport avec l’erreur numéro 5. A trop vouloir plaire à tout le monde, nous pouvons proposer une multitude de produits ou de services. Notre prospect risque d’être un peu perdu dans ce flot d’informations et peut-être qui aura tellement de choix qu’il va procrastiner et donc ne rien acheter.

Essayer de limiter vos offres ou services sur les besoins, les attentes de votre ou de vos personas.

Proposer un ou deux produits (prestations de services) “phare”. Les autres produits seront complémentaires. C’est ce qu’on appelle du upselling (proposer une upsell).

Bien sûr, cela reste à adapter à votre activité. Cependant, gardez bien ce principe en tête et essayer de l’intégrer dans votre stratégie de marketing.

 

Mon conseil n°6 :

Limiter le nombre d’offres ou de services

Focalisez-vous sur 1 ou 2 produits phares avec des produits complémentaires

 

 

7- NE PAS APPLIQUER LA LOI DE PARETO

 

La loi de Pareto :  cette loi s’applique à tous les domaines de votre vie y compris votre stratégie de marketing.

Il faut très rapidement identifier les 20 % de vos clients qui vous rapporte 80 % de votre chiffre d’affaires, les 20 % de vos actions en prospection qui vous ramène 80 % de clients supplémentaires, etc…

 

Voici une vidéo explicative :

 

Je connaissais cette loi. Cependant, j’avais beaucoup de mal à déterminer le client qui me rapporterait le plus de chiffre d’affaires. Après plusieurs mois d’activité, je peux cerner ces 20/80 et j’essaie de le mettre en place quotidiennement. Je garde toujours cela en mémoire.

Les résultats commencent à se faire sentir sur mon acquisition de nouveaux clients. Il est encore trop tôt pour que je fasse un bilan global des dernières actions mises en place. Je vous tiendrai informé des retombées éventuelles.

 

Mon conseil n°7 :

Appliquer la loi de Pareto dans différents domaines :

Acquisition clients

Clients ramenant le plus de CA avec un minimum d’efforts

Publicité

Etc…

 

 

Conclusion

 

Mon conseil n°1 : Soyez patient

  • Analyser la situation sous différents angles
  • Quelle incidence sur le chiffre d’affaires ?
  • Garder une vision sur le moyen et long terme

 

Mon conseil n°2 : Se former

  • Veillez à vous documenter sur les tâches que vous souhaitez sous-traiter : en lisant 2 livres sur le sujet donné, vous en connaîtrez autant si ce n’est plus que votre interlocuteur
  • Préparez votre entretien avec votre futur sous-traitant et posez lui 2 ou 3 questions pertinentes
  • Cela ne prendra que quelques heures de préparation avec le potentiel de vous faire économiser des centaines voire milliers d’euros

 

Mon conseil n°3 : Mettre en concurrence

  • Réaliser plusieurs devis
  • Obtenir les références de ces entreprises
  • Contacter la chambre des métiers ou la CCI

 

Mon conseil n°4 : Rêvez votre entreprise idéale

  • Lire des livres de références sur la gestion d’entreprise au 21e siècle 
  • Livre conseillé : Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland (lien Amazon EUR 25,00)
  • Si vous souhaitez une liste de livres : rendez-vous sur le blog « Des livres pour changer de vie » d’Olivier Roland (oui encore lui… 🙂 ). Vous y trouverez une liste impressionnante de livres pour tous les domaines de votre vie avec de très bons résumés.

 

Mon conseil n°5 : Viser la cible

  • Créer un ou deux personas
  • Travaillez votre stratégie marketing

 

Mon conseil n°6 : Tirez au centre de la cible

  • Limiter le nombre d’offres ou de services
  • Focalisez-vous sur 1 ou 2 produits phares avec des produits complémentaires

 

Mon conseil n°7 : Loi de Pareto

Appliquer la loi de pareto dans différents domaines :

  • Acquisition clients
  • Clients ramenant le plus de CA avec un minimum d’efforts
  • Publicités
  • Etc…

 

Soyons performants, Soyons spirituels

Devenons ensemble une meilleure version de nous-mêmes

Un avis, une question, un ressenti : laissez moi un commentaire

Pour être tenu informé dès la sortie d’un nouvel article et recevoir gratuitement des outils ainsi que mon E-Book 87 idées de Business en 2018 CLIQUEZ ICI

Si vous avez trouvé cet article intéressant, partagez le 😉

 

#businessetsagesses #jechoisismavie #opportunité #liberté #motivation #developpement

A post shared by Businessetsagesses (@businessetsagesses) on

Aimer et Partager

Une réflexion au sujet de « Création de mon Entreprise : Mes 7 Erreurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *