Vivez sans entrave

Voici ce qu’énonce la quatrième de couverture de ce livre “ Vivez sans entrave ” : “A cette époque où les mutations s’effectuent à un rythme de plus en plus accéléré, l’homme moderne a perdu ses repères. Nous avançons le plus souvent masqués, dominés par un ego arrogant et des habitudes auxquelles nous nous accrochons désespérément. Avec l’optimisme et la bienveillance que nous lui connaissons, Pema Chödrön nous invite à sortir de l’ornière de nos peurs et habitudes, des pièges dans lesquels les schémas paralysants nous emprisonnent, pour accéder à une vie sans entrave, authentique.” 

Ce livre est venue à moi par une de mes amies et je l’en remercie. J’ai eu envie de vous donner mes impressions sur ce petit livre très facile à lire. Il vous fera du bien à “l’âme”. Ici, je ne vais pas faire un résumé mais plus échanger avec vous sur mes impressions personnelles.

 

 

Quelques mots sur Pema Chödrön (Extrait Wikipédia)

 

Pema Chödrön, née Deirdre Blomfield-Brown en 1936 à New York, est une moniale bouddhiste, spécialiste du bouddhisme tibétain, auteur et enseignante de la Lignée Shambhala du bouddhisme tibétain, fondé par Chogyam Trungpa Rinpoché.

Auteur prolifique, elle a dirigé des séminaires et des retraites méditatives en Europe, en Australie et en Amérique du Nord. Elle habite et enseigne à l’Abbaye Gampo, monastère situé dans la Nouvelle-Écosse, au Canada.

 

 

Vivre le moment présent

 

Le message principal que j’ai retenu de ce livre est : Marquer un temps d’arrêt plusieurs fois par jour et prendre conscience de l’instant présent.

Elle évoque le monastère du maître bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh où “de temps à autre, une cloche sonne. En l’entendant, tout le monde s’arrête un bref instant pour respirer profondément avec toute l’attention requise. Au cours de la vie ordinaire, qui est en général une expérience pendant laquelle vous êtes englué et vous discutez souvent avec vous-même, vous marquez simplement un temps d’arrêt.”

 

Elle préconise de s’arrêter plusieurs fois par jour et de respirer profondément 3 fois de suite. Vous pouvez placer un symbole ou une carte à des endroits précis et dès que vous les regarderez ce sera votre signal pour marquer un temps d’arrêt.

 

Vous pouvez également faire ce temps d’arrêt avant de réaliser une action ou de réagir à une situation conflictuelle. Marquez un temps d’arrêt et demandez vous :

Me sentirai-je vraiment mieux ensuite ?

 

L’auteur nous rappelle que : “L’agressivité engendre l’agressivité. Elle intensifie la colère et l’hostilité plutôt qu’elle n’apporte la paix.”

Elle évoque également que les personnes qu’elle considère comme éveillées sont pleinement conscientes de ce qui se passe. Leur esprit ne part pas à la dérive et cela en tous lieux. Peu importe si elles se trouvent “en plein chaos ou dans le silence total, en plein carnaval, au services des urgences ou encore à flanc de montagne ; elles sont parfaitement réceptives et ouvertes à ce qui se passe.”

 

 

SHENPA et SHENLUK

 

Shenpa est un mot tibétain qui signifie attachement ou dépendance. C’est ce que l’on ressent lorsque l’on est dépendant voire même englué.

“La shenpa fondamentale est essentiellement la relation à l’ego : l’attachement à notre identité, à l’image de celui que nous croyons être. Quand nous avons le sentiment que notre identité est menacée, notre égocentrisme se renforce et la shenpa apparaît automatiquement.”

Nous pouvons avoir pleine conscience de la shenpa et apprendre au fil du temps à ne pas passer à l’acte. L’enseignement bouddhiste désigne cela part le mot shenluk qui signifie renonciation. Shenluk permet de se libérer de la shenpa et “de lui tondre le cou”.

“En général le bouddhisme nous encourage à ne jamais rejeter ce qui pose problème, mais plutôt à nous familiariser avec.”

Cela nous rappelle de prendre conscience de nos dépendances, matérielles ou sentimentales, de prendre du recul et de ne pas passer à l’acte sous l’influence de ces dernières. Nous devons prendre nos décisions en étant le plus conscient possible et sans être influencé (manipulé) par nos propres attachements : attachements aux choses, aux points de vue, aux convictions…

“N’oubliez pas que Martin Luther King et Gandhi sont tous deux des exemples de la façon dont nous pouvons prendre position et parler sans être sous l’influence de la shenpa. Comme ils l’ont montré, le fait d’échapper à la shenpa ne mène pas à l’autosatisfaction,  cela mène à l’ouverture d’esprit et à l’action pleine de compassion.”

 

Transmutation en 3 étapes

 

L’auteur nous donne 3 étapes pour nous transformer et atteindre la sérénité :

  1. Reconnaissez que vous avez mordu à l’hameçon. Quand nous agissons en pleine conscience, nous pouvons tirer la leçon de nos erreurs.
  2. Faites une pause, respirez trois fois en pleine conscience et tournez-vous vers vous-même. Tournez-vous vers l’énergie. Cohabitez avec elle. Ressentez la dans toute sa plénitude. Ecoutez la. Touchez la. Sentez la. Soyez curieux de la connaître. Comment la ressentez-vous dans votre corps ? Quelles pensées fait-elle naître en vous ?
  3. Détendez-vous et allez de l’avant. Poursuivez tout simplement votre vie sans attacher trop d’importance à cette pratique afin qu’elle ne devienne pas une épreuve d’endurance, un combat que vous gagnez ou perdez.

 

 

Tout le monde connaît la dépendance et l’anxiété

 

L’auteur nous donne plusieurs exemples de maîtres spirituels (y compris le Dalaï Lama) qui ont succombé à cette shenpa et à l’anxiété. Elle nous montre que peu importe notre niveau d’éveil, nous pouvons être attiré par ces dépendances ou être envahi par l’anxiété. L’important est de rester conscient et vigilant.

“Au lieu de nous améliorer dans l’art d’esquiver, nous pouvons apprendre à accepter l’instant présent, comme si nous l’avions invité et à travailler en harmonie avec lui, non pas en opposition mais en en faisant notre allié plutôt que notre ennemi.”

Concernant l’anxiété, elle nous conseille d’accueillir cette sensation et de l’analyser :

  • décrivez le sentiment
  • localisez le : est-il chaud ou froid ?
  • Ressentez-vous des douleurs physiques ?
  • Donnez des détails sans porter de jugement
  • Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour éliminer la résistance
  • Ne soyez pas en lutte mais travaillez avec elle. Elle est là pour vous permettre d’apprendre et d’évoluer. Accueillez cela comme une bénédiction.

 

 

Une au début et une à la fin…

 

 

Pema Chödrön évoque le pouvoir des affirmations et des intentions. Elle préconise de faire cet exercice le matin et le soir. C’est un classique très souvent mentionné par les maîtres spirituels. Le matin vous posez vos intentions pour la journée et le soir vous faites le bilan positif et non négatif.

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’auteur concernant les affirmations qu’elle énonce. En fait, ces intentions sont des phrases négatives telles que : “J’aimerais ne pas parler ou agir sous l’emprise de la colère”.

Je suis partisane des affirmations positives formulées au présent et non au conditionnel. J’aurai plutôt dit : « Je parle et j’agis avec sagesse et bienveillance ». A vous de trouver vos formules qui auront une résonance en vous. N’hésitez pas à mettre vos affirmations favorites dans les commentaires. Cela nous inspirera 😉

 

 

Agir pour le bien

 

 

J’ai souvent entendu le Dalaï-Lama affirmer qu’il fallait d’abord éprouver de la compassion pour soi-même avant d’éprouver de la compassion à l’égard d’autrui.

L’auteur nous partage l’enseignement reçu auprès du Maître Chögyam Trungpa. Voici 3 étapes pour agir pour le bien d’autrui sans qu’interviennent nos propres préoccupations :

  • Maitri mot sanskrit signifiant bonté pleine d’amour à l’endroit de tous les êtres. Cela signifie avoir une gentillesse sans limite mais aussi avoir confiance en soi.
  • Etablir une relation qui vient du coeur et rester ouverts
  • Développer notre capacité à faire passer les autres avant nous et à les aider sans rien attendre en retour

Nous pouvons également faire des exercices de respiration pour aider les autres et nous-mêmes. Cet exercice s’appelle le Tonglen. Nous inspirons le problème et nous expirons le bonheur, le bien-être et la bienveillance.

 

 

Pour finir, une sélection de phrases inspirantes

 

Le voyage spirituel idéal nécessite un équilibre entre la gloire et le désespoir.

 

Toute expérience que nous faisons, fût-elle un défi, peut devenir une voie qui mène à l’éveil.

 

Tout au fond de l’âme humaine se trouve un réservoir de courage. Il est toujours disponible, il attend d’être découvert.

 

Pour l’amour de tous les êtres sensibles j’espère que vous rejoindrez la société en pleine expansion des guerriers spirituels, aspirants et à part entière, qui surgissent dans les cinq continents. Puissions-nous ne jamais renoncer à notre intérêt sincère pour la planète ! Puisse notre vie devenir un tremplin pour réveiller notre intelligence naturelle, notre ouverture d’esprit et notre chaleur humaine, et puisse ce petit livre vous apporter un soutien tout au long de votre chemin !

 

Le succès est à notre portée !

 

 

 

 

 

Pour être informé dès la parution d’un nouvel article ou podcast, c’est ici que ça se passe : Je reste informé et je reçois l’ebook

Soyons performants, Soyons spirituels

Devenons ensemble une meilleure version de nous-mêmes

Un avis, une question, un ressenti : laissez moi un commentaire

Si vous avez trouvé cet article intéressant, partagez le

 

Something is wrong.
Instagram token error.
Voir Plus

Aimer et Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *